Jeudi - Vendredi : 08:00-17:30 par rendez-vous seulement

Hanche

Le but d’une PTH est de faire disparaître la douleur et aut symptômes, d’améliorer le fonctionnement et de permettre une vie meilleure aux patients souffrant d’arthrite ou d’un problème orthopédique de la hanche. La chirurgie de prothèses totales de hanche a débuté dans les années soixante; depuis on cherche sans relâche à apporter des améliorations et des innovations.

Aujourd’hui, la mise en place d’une PTH est une intervention de routine avec d'excellents résultats cliniques. La tête fémorale endommagée de la hanche arthrosique est retirée et remplacée par une boule en métal ou en céramique, fixée sur une tige en métal immobilisée (avec ou sans ciment) dans la diaphyse fémorale. On place également un cotyle en métal avec du polyéthylène ou de la céramique à la hauteur de l’acétabulum (la cavité cotyloïdienne de l’articulation). Les deux composants forment ensemble une nouvelle articulation.

Lire la suite : Chirurgie de la Hanche

Ce matériau est utilisé déjà depuis 1970. Il a été implanté pour la première fois en France en 1970 par Pierre Boutin, et après en Allemagne par Mittelmeier.
L’objectif était de réduire les débris d’usure pour arriver ainsi, à plus long terme, à de meilleurs résultats chez le jeune patient. Depuis lors, plus de 150.000 prothèses avec couples de frottement céramique-sur-céramique ont déjà été placées, principalement en Europe. Initialement on signalait bon nombre de problèmes causés par des cassures de la céramique ou par ostéolyse autour des composants en céramique. Cependant, d’autres études importantes se sont montrées plus optimistes.
Les premiers implants n’ont pas seulement échoué à cause d’une moindre qualité de la céramique (oxyde d’alumine), mais aussi à cause d’une mauvaise conception et d’une technique chirurgicale difficile. La caractéristique la plus importante de ce matériau est qu’il esr inerte.

Lire la suite : Céramique sur Céramique

Ce couple de frottement a été introduit en 1938. Wiles a implanté 4 prothèses de hanche avec un couple de frottement métal-sur-métal. Toutes les informations sur les résultats ont été perdus durant la 2ème Guerre Mondiale. En même temps que la prothèse Charnley (le “Gold-Standard”, métal-sur-polyéthylène), le McKee-Farrar a occupé le devant de la scène avec le couple métal-sur-métal . En dépit de meilleurs résultats que prévu, le polyéthylène gagnait du terrain. Des progrès dans la métallurgie et la fabrication de composants en métal donnent une nouvelle chance au métal-sur-métal.

Lire la suite : Métal-sur-Métal

Révision d’une prothèse totale de hanche

Si l'un des composants de la prothèse (ou les deux) se descelle, il faudra le remettre. Cette opération s’appelle une opération de révision. Le descellement des composants est lié à plusieurs causes :

  • ostéolyse (résorption de l’os) suite à l’usure du polyéthylène
  • infection (septique)
  • fracture (p.ex.: suite à une chute...).

Une révision est toujours une opération plus délicate présentant moins de chances de réussite.


Lire la suite : Revision

Traitement alternatif

 

Une alternative possible est de ne pas opérer.

S’il est possible de tenir sous contrôle la douleur à l’aide de médicaments (des anti-douleurs, tels que paracétamol ou anti-inflammatoires non stéroïdaux ou tout autre traitement médical comme le sulfate de glucosamine), de physiothérapie et d’adapter toutes activités physiques de telle sorte qu’on puisse bénéficier d’un minimum de confort, alors on peut décider d’attendre (AKA watchful waiting).

Lire la suite : Alternatives a la Prothese Totale de Hance

P.T.H. CHEZ LES PATIENTS JEUNES

Le nombre toujours croissant de prothèses de hanche chez les jeunes s’accompagne d’un nombre toujours croissant de révisions dues à l’usure excessive du polyéthylène par suite d’une activité plus intense cherz ces mêmes jeunes patients. Cette usure provoque une ostéolyse et, in fine, le descellement de la prothèse. C’est la raison pour laquelle on a cherché un couple de frottement alternatif, ayant une meilleure résistance à l’usure et résoudre ainsi tous les problèmes liés au polyéthylène. A l’heure actuelle le couple céramique sur céramique et métal sur métal semblent être les meilleures solutions aux problèmes liés au couple métal sur polyéthylène, spécialement chez les patients jeunes et actifs.


Lire la suite : PTH pour Patients Actifs

Sous-catégories